Voici une méthode particulière pour se reconnaître. Les fous de Bassan se cognent le bec jusqu’à temps qu’ils soient certains d’être avec le bon ou la bonne partenaire. C’est très particulier et intéressant à observer.

(Vue 52 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)