Telle une toile impressionniste, le village s’éveille sous le souffle du printemps, emmitouflé dans son écrin de neige. La rivière serpente, miroir froid et courbé, à travers les champs alanguis sous le poids de l’hiver qui s’attarde. Les maisons, petites touches de couleur, parsèment le paysage de rouge, de jaune, d’éclats de vie qui défient le silence blanc. Les routes, telles des pinceaux noirs, dessinent les contours d’une communauté en pause, attendant le dégel pour reprendre son cours.

Ici, la saison nouvelle se murmure plus qu’elle ne s’annonce, dans ce tableau vivant où chaque détail est un vers dans le poème silencieux de la nature.

St-Donat, Bas-St-Laurent, Québec

(Vue 1 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)