Alors que le jour décline, le village de Padoue s’habille d’or et d’ombres. Le soleil, tel un peintre céleste, étend ses dernières touches de lumière sur la toile hivernale, éveillant les teintes douces des maisons endormies sous la neige. Les arbres, sentinelles silencieuses, se dressent fièrement, leurs silhouettes sombres découpées contre le ciel pastel.

C’est un spectacle quotidien, et pourtant toujours renouvelé, où le ciel embrase l’horizon d’un feu qui ne se consume jamais, reflétant dans chaque fenêtre l’espoir du retour du printemps. Dans ce tableau vivant, la nature et l’humanité coexistent en une harmonie préservée, sous le regard bienveillant du crépuscule.

Padoue, Bas-St-Laurent, Québec

(Vue 8 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)